Articles

Sélection du message

Je ne veux pas vivre de ma plume !

Je vais peut-être briser un mythe, et pourtant : tous les gens qui écrivent ne veulent pas devenir « écrivain ». Non, moi je ne veux pas. Et j’ignore pourquoi, c’est difficile à faire comprendre aux autres, encore plus depuis que mes livres se vendent bien, et que mes nouvelles sont téléchargées par milliers. Alors, depuis quelques mois, je subis la répétition incessante des questions : « pourquoi tu n’essaies pas de trouver un vrai éditeur ? Pourquoi tu ne vends pas tes livres plus chers - parce que, avouons-le, ce n’est pas en vendant 49 ct tes livres que tu vas gagner de l’argent – ? Pourquoi est-ce que tes nouvelles sont gratuites, alors qu’il y a plus de 100 téléchargements par mois ? » et la synthèse de tout ça : « Quand même, quand on fait un travail, il faut être récompensé de ce travail ! » Eh bien je le suis. Je me bats peut-être pour récupérer des commentaires Amazon, mais même ceux qui n’en mettent pas prennent parfois le temps de me dire qu’il ont aimé, ou que ça les a fai…

Parfaite / You / Ce que j’attends d’une adaptation à l’écran

Image
J’ai terminé la lecture de Parfaite de Caroline Kepnes, roman adapté par Netflix en série, You. J’ai d’abord vu la série, qui m’a donné envie de lire le livre. Aujourd’hui, je vais parler des deux, et j’en profiterai pour parler de ce que j’attends d’une adaptation de roman à l’écran. Pas besoin de suspense : j’ai beaucoup aimé la série, alors j’ai lu le livre, et j’ai beaucoup aimé aussi. J’ai eu un peu peur au début que la série ne lui soit trop fidèle, parce que je n’avais plus aucune surprise à la lecture du roman, mais ça s’est un peu éloigné par la suite et j’ai pu en profiter pleinement.

Le Cercle / The Circle - Réseaux sociaux et savoir absolu

Image
Acheter un livre qui se dit, en quatrième de couverture, dans la lignée des plus grandes dystopies, 1984 et Le meilleur des mondes, n’est pas une chose que je fais l’esprit tranquille. Si je suis une fan inconditionnelle des grandes dystopies, et si je clame haut et fort que la dystopie est mon genre préféré, je suis pourtant très difficile. Je n’aime pas spécialement Hunger Games et j’ai fait de Divergente ma bête noire. Aurais-je un problème avec l