Articles

Affichage des articles du juillet, 2016

Les animaux de Gaia et l'état mental d'Emilie

Je commence par remercier toutes les personnes qui ont pris le temps de lire Si la parole était d’or et La Loi de Gaia et surtout d’en faire une critique, ou même simplement de me dire leur avis, et de parfois me poser des questions auxquelles je n’avais pas du tout de réponses à donner (sauf des fois) mais qui m’ont permis de réfléchir un peu. Je vais répondre à deux questions qui m’ont été posée :
- Pourquoi Si la parole était d’or est-il si étrange ? - Pourquoi sont-ce ces animaux qui représentent les crimes dans La Loi de Gaia ?
Evidemment, la première question ne m’a pas été posée exactement comme cela, mais c’était l’idée. Plus exactement, voilà ce que l’on me reprochait (oui, le plus souvent, c’était un reproche) : pourquoi Aline ne répond-elle jamais ? Ou, autre tournure : mais finalement, c’est une correspondance ou un journal intime ? Impossible de ranger ce livre dans une catégorie, en fin de compte, c’est vrai… Et ça vous embête ? Pauvres enfants. Je vais donc me voir obligée…

Un Blog à visiter, des lectures à faire : Axelanderya’s Kingdom

axelanderya.org/
C’est un article un peu particulier que je propose d'écrire aujourd'hui… Mais je veux parler de ce Blog, parce que de tous les Blogs littéraires que j’ai visités, j’ai été particulièrement touchée par celui-là. Si vous êtes auteur, vous n’aimerez sans doute pas passer sur Axelanderya’s Kingdom. Pourtant, Axel est passionnée : elle lit plein de livre, elle les recommande la plupart du temps, quels que soient leurs défauts. Et pourtant, des défauts, elle en trouve ! Elle ne trouve même que ça.
Si je recommande d’aller visiter ce Blog, c’est pour trois raisons. D’abord, les auteurs, même si le résultat sera peut être difficile (je tremble actuellement moi-même parce qu’Axel est en possession de La Loi de Gaia et j’attends le verdict), franchement, vous aurez une vraie critique : vous saurez où sont les défauts de votre texte (il n’y a pas que des romans, mais aussi des fanfictions et autres). Vous saurez précisément ce qui dérange, ou au contraire ce qui plaira, mê…

Mon petit secret d'écriture

Bonjour ! Maintenant que les vacances sont commencées, les résultats des examens divers et variés tombés, certains d’entre vous auront peut-être envie de profiter de ce beau soleil pour se mettre à écrire un merveilleux roman qui vous fera vous émouvoir vous-même, et c’est une très bonne chose ! J’aimerais beaucoup être à votre place, si vous saviez ! Parce que pour le moment, en pleine promotion pour mes deux romans tout juste sortis, et encore à fond dans l’histoire de La Loi de Gaia (qui m’émeut moi-même énormément, si vous saviez !...), je n’ai pas beaucoup d’inspiration pour me lancer dans un nouveau roman, ni même pour en reprendre un vieux.
Malgré tout, à force de lire et de relire La Loi de Gaia, j’ai eu envie de vous livrer mon secret : quelle est la touche finale que je porte à mes livres et qui me permet de m’émouvoir moi-même ? Bon, évidemment, avec les livres bien déprimants que j’écris, c’est facile. Mais il y a quand même quelque chose dont je veux parler ici, un petit …

La Loi de Gaia, c'est quoi ?

Bien que la sortie ne soit pas encore vraiment officielle, la sortie du e-book sur les libraries en ligne et sa parution dans la librarie du charmant petit village où vivent mes parents (et où est sorti mon tout premier roman, il y a exactement dix ans !) me forcent à écrire un petit article sur ce nouveau roman, La Loi de Gaia.
"Nouveau roman" ou, plus exactement, LE roman dont la sortie était prévue cette année, même s'il a été devancé par Si la parole était d'or... D'abord, la petite histoire : j'ai écrit La Loi de Gaia sur un coup de tête, en très exactement un mois, comencé le 26 avril et terminé le 26 mai (je ne plaisante pas, ce sont les vraies dates). Il s'agit d'une dystopie pas très sympathique (et même franchement horrible à vrai dire...) où Sarah, qui cinq ans auparavant était une jeune fille insouciante et tête en l'air, essaie d'échapper à la menace des "partisans", un groupe d'anciens esclaves qui essaient de se v…