Le Challenge 1000 pages: Compte-rendu

Nous voilà lundi, et ce week-end j’ai tenté le challenge 1000 pages, ce challenge répandu chez les blogueurs littéraires et qui m’a donné une folle envie de me remettre à la lecture intensive, comme je faisais quand j’étais au collège et au lycée, et comme… je ne suis plus du tout capable de faire. Non, je ne peux plus faire ça : je ne sais plus passer le week-end à lire sans m’arrêter, parce que ça m’ennuie :-D Malheureusement, après une matinée à lire, un livre que j’adore en plus puisque j’ai commencé par les Propos sur le bonheur d’Alain dont j’ai déjà parlé dans cet article : Les Propos sur le bonheur, je me suis complètement lassée. Ce n’est pas la lecture en elle-même qui m’ennuyait : mais j’avais une terrible envie de sortir, de faire un peu de sport, d’écrire et de travailler un peu. Bref, j’aime faire plein d’activités dans la journée et je n’ai pas pu me concentrer sur une seule.

Alors, combien de pages ai-je finalement réussi à lire, vous demandez-vous ? Je dois dire qu’entre le ménage, les séances de sport, la cuisine et deux trois sorties spontanées… je suis tout de même arrivée au score honorable de… 574 pages. On est loin du compte, oui, mais j’ai quand même dépassé la moyenne, et j’ai vite compris que ce serait mon objectif et le seul atteignable, puisqu’au bout d’une matinée j’étais déjà « soûlée. » Oui, voilà, « soûlée », c’est exactement le mot ! :-D

Mais parlons quand même des livres que j’ai lus, puisque le but était quand même de découvrir de nouvelles choses. Je rappelle donc la liste de mes livres :

• Alain, Propos sur le bonheur
• Euripide, Hélène
• Huxley, Île
• Nietzsche, Aurore

J’ai lu les deux premiers, bien entamé Huxley et commencé Nietzsche. Voilà pour le compte-rendu plus détaillé. Relire Alain avait un lien avec le travail, j’avais besoin de le relire pour préparer un cours, mais cette relecture ne m’a pas fait de mal aussi pour moi-même. J’ai redécouvert des textes que j’avais oubliés et qui pourraient bien me servir pour les prochains écrits ! Il se peut fort qu’une nouvelle citation d’Alain apparaisse en tête de chapitre d’un prochain roman.

Concernant Euripide, je ne regrette vraiment pas cette lecture (je précise tout de même que c’est une pièce de théâtre) parce que je ne connaissais pas du tout, ni la pièce ni cet aspect du mythe. J’aime beaucoup Euripide en général, pour le texte, mais cette fois j’ai vraiment été surprise par l’histoire. Cela ne ressemblait pas aux autres pièces plus connues (Iphigénie entre autres), quoi qu’il y ait toujours cette place donnée au problème du double (Hélène se retrouve dans une situation ambiguë suite à la création d’un fantôme qui lui ressemble par Héra, de même par exemple qu’Iphigénie est remplacée par une biche – je crois, mais peut-être que je confonds avec Blanche-Neige ^^ - juste avant d’être sacrifiée).

Et pour les deux autres, évidemment Nietzsche… ben c’est Nietzsche hein, très amusant à lire (oui, oui : amusant), vu qu’il critique à peu près tout ce qui lui passe sous la main. J’ai eu une bonne idée de le commencer et je vais m’empresser de le poursuivre et de le terminer ! Et le dernier, Île, dont j’ai lu une bonne moitié, est moins intéressant que le seul autre Huxley que j’ai lu, Le meilleur des mondes, mais je passe un bon moment de lecture quand même.

Finalement, je ne suis pas mécontente d’avoir tenté ce challenge à 1000, puisque ça m’aura au moins permis de découvrir une nouvelle pièce d’Euripide, et de commencer deux livres, même si je ne les ai pas encore terminé.


Conclusion : je ne ferai plus de challenge 1000 pages ! 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Mes 10 livres préférés

Enooormes : trois héroïnes contre les préjugés

Le texte de la semaine # 1 – Les Mains Sales, Jean-Paul Sartre